Le Val de Loire UNESCO

Le Val de Loire est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 30 novembre 2000. Au titre des payages culturels, cette inscription constitue une reconnaissance internationale et consacre les efforts menés à l’échelle du bassin de la Loire, en particulier depuis 1994 avec la mise en œuvre du premier Plan Loire Grandeur Nature.

Le périmètre du Bien inscrit


L’inscription concerne spécifiquement le Val de Loire et le périmètre situé en général entre les deux coteaux le bordant de Sully-sur-Loire (45) à Chalonnes-sur-Loire (49) sur une longueur de 280 km et près de 800 km².

La Valeur universelle exceptionnelle (V.U.E.)

Le Val de Loire est un paysage culturel façonné par des siècles d'interaction entre le fleuve, les terres qu’il irrigue, et les populations qui s’y sont établies tout au long de l’histoire.
La Loire a longtemps été un axe majeur de communication et de commerce.
Le fleuve a façonné tant les paysages ruraux dans l'organisation des sols et les types de cultures, que les paysages urbains.
Ses rives sont ponctuées par des villages, des bourgs et des villes qui offrent un front bâti face au fleuve, ainsi que des châteaux qui témoignent de l'époque où le Val de Loire était le lieu du pouvoir royal. C'est dans cet environnement particulièrement favorable que les jardins de subsistance sont devenus jardins d'agrément, source des "jardins à la française" dont le modèle a assainé dans toute l'Europe. 

patrimoine région centre

La Mission Val de Loire

Créée en 2002, la  Mission Val de Loire  est un syndicat mixte interrégional porté par les Régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire. Elle joue le rôle de gestionnaire du site UNESCO.

Elle a trois objectifs prioritaires :

  •     l’appropriation des valeurs de l’inscription par les habitants et les visiteurs avec des actions pédagogiques, de médiation culturelle et de communication,
  •     l’accompagnement des collectivités pour une prise en compte des valeurs de l’inscription Unesco dans la planification et leurs projets.
  •     la conduite de programmes et d’actions pour les deux Régions, dans le cadre de leurs priorités de politiques publiques.

Partager cette page sur :