Le Plan Loire, relais de la politique nationale

La continuité écologique d’une rivière se définit par la possibilité de circulation des espèces animales et le bon déroulement du transport des sédiments. La stratégie du Plan Loire IV s’engage auprès des programmes d’actions sur ce sujet de niveau bassin.

Qu’est-ce que la continuité écologique ?

La notion de continuité écologique recouvre tous les échanges et les circulations (longitudinales, latérales, et même verticales) qui permettent le bon fonctionnement des hydrosystèmes. L’article R.214 109 du Code de l’environnement définit de la façon suivante ce qu’est, au sens de la réglementation, un obstacle à la continuité écologique : il entrave la libre circulation des espèces biologiques, il empêche le bon déroulement du transport naturel des sédiments, il interrompt les connexions latérales avec les réservoirs biologiques ou il affecte l’hydrologie des réservoirs biologiques.

Schématiquement, les ouvrages transversaux constituant des obstacles à la continuité écologique peuvent avoir deux types d’effets sur les espèces et les milieux :

  • un effet « barrière », qui a pour conséquence la perturbation de la circulation des espèces aquatiques ;
  • un effet « retenue », qui altère l’hydromorphologie du cours d’eau (forme et dynamique du cours d’eau). L’effet le plus évident est une réduction de la vitesse de l’écoulement et une augmentation de la profondeur.

Site partenaire  : DREAL Centre-Val de Loire la continuité écologique

La politique nationale de restauration de la continuité écologique des cours d’eau repose aujourd’hui sur deux leviers complémentaires :

  • un levier réglementaire à travers le classement des cours d’eau au titre de l’article L.214-17 du Code de l’environnement ;
  • un levier financier au travers de la mise en œuvre du programme d’intervention de l’agence de l’eau Loire-Bretagne.

 

L'enjeu de la continuité pour les cours d'eau du bassin ligérien

Les altérations de l’intégrité physique des milieux sont la première cause des difficultés à atteindre le bon état écologique des cours d’eau. Le chapitre 1 du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) Loire-Bretagne pour la période 2016-2021 développe quatre orientations pour repenser les aménagements des cours d’eau.

Pour contribuer à l’atteinte de ces objectifs majeurs, le Plan Loire IV accompagne les actions qui visent à rétablir la continuité dans certains cours d’eau ainsi que les opérations de restauration hydromorphologiques.

 

Site partenaire  : Agence de l'eau Loire-Bretagne SDAGE 2016-2021

Partager cette page sur :