Une politique de bassin pour des milieux à forts enjeux écologique, économique et social

Les objectifs à horizon 2035 du plan Loire sont notamment la préservation des zones humides existantes, la restauration des zones humides dégradées, ainsi que la limitation des espèces invasives.

Le plan Loire en cohérence avec les autres politiques « zones humides »

La stratégie du Plan Loire s’inscrit en lien avec les politiques publiques qui visent la préservation et la restauration des milieux humides (directive cadre sur l’eau, plan national zones humides, Natura 2000, Espaces Naturels Sensibles,…). Les objectifs à horizon 2035 du plan Loire sont notamment la préservation des zones humides existantes, la restauration des zones humides dégradées, ainsi que la limitation des espèces invasives.

Site partenaire  : Eau France Zones humides portail national

Qu'est-ce qu'une zone humide ?

Selon le L.211-1 du Code de l’environnement, I-1° [...] on entend par zones humides les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année.

Les zones humides du bassin de la Loire sont très diversifiées. Plusieurs grands ensembles structurent le territoire : ce sont les têtes de bassin versant, les zones humides des vallées alluviales, l’estuaire et quatre zones humides d’importance majeure (la Brenne, la grande Brière, le lac de Grand-Lieu, les basses vallées angevines).

Le réseau d’acteurs « zones humides » du Plan Loire

Depuis le Plan Loire III, un volet transversal d’animation et de coordination à l’échelle du bassin est mis en place. Ce réseau d’acteurs (syndicats mixtes, Conservatoires des Espaces Naturels, associations environnementales, Départements…) met en œuvre des programmes d’actions et de suivis à une échelle locale.

La Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN) anime ce réseau à l’échelle du bassin depuis le début du Plan Loire IV.

La coordination à l’échelle du bassin permet :

  • une intensification de l’action en faveur des zones humides, avec un renforcement de la dynamique sur les vallées alluviales et les têtes de bassins versants,
  • le développement d’une structuration des acteurs avec une mise en lien des gestionnaires / scientifiques / élus / usagers,
  • une montée en compétence des techniciens.

Site partenaire :  Centre de ressource Loire Nature Réseaux d'acteurs

Site partenaire : GIP Loire Estuaire Estuaire de la Loire

Des milieux à enjeux multiples

Les zones humides participent à la gestion équilibrée de la ressource en eau. Leur préservation et restauration sont donc un des enjeux majeurs du schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) du bassin Loire-Bretagne 2016-2021. Cela se traduit à travers les nombreuses orientations qui visent à préserver ces milieux. L’amélioration de la connaissance et l’expertise des parties prenantes (gestionnaires de milieux, collectivités, syndicats mixtes…) sont également un des enjeux pour préserver ces milieux.

Les objectifs du Plan Loire IV de préservation et de restauration des milieux aquatiques s’inscrivent bien dans le contexte de la trame verte et bleue, des SRCE (schémas régionaux de cohérence écologique) et du Sdage (schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux).

Site partenaire : Agence de l'eau Loire-Bretagne Préserver les têtes de bassin versant (SDAGE)

Partager cette page sur :

En savoir plus

Les zones humides plan Loire grandeur nature

avril 2016 - Auteur : Fédération des conservatoires des espaces naturels