Les actions territoriales adaptées aux écosystèmes humides

Le bassin de la Loire présente une grande variété de milieux naturels. Les zones humides constituent des espaces de première importance de la source à l’estuaire. Leur diversité (zones humides de vallées alluviales, têtes de bassins versants, zone estuarienne, marais…) participe à la qualité écologique du bassin ligérien.

   La stratégie du Plan Loire en matière de protection de milieux humides a permis :

  • la valorisation de la dynamique d’action en faveur des zones humides sur le bassin de la Loire,
  • un renforcement de la dynamique sur les vallées alluviales,
  • une capitalisation et un partage de connaissances et d’expériences avec les partenaires techniques du bassin qui ont gagné en compétences.

Les actions en faveur des milieux humides

Le plan Loire IV est conçu comme un outil au service de la dynamisation des actions en faveur des zones humides, en particulier sur deux types de territoires identifiés comme prioritaires : les vallées alluviales et les têtes de bassin versant. Il s’agit aussi de pérenniser la gestion des sites naturels préservés à travers les Plans Loire successifs.

Les actions accompagnées pour permettre la restauration des zones humides, tant le long des cours d’eau (annexes hydrauliques, ripisylves) que sur les têtes de bassin ou au niveau de l’estuaire sont :

  • les études, les inventaires, les suivis et évaluation des projets ;
  • la maîtrise foncière et d’usage ;
  • les travaux de restauration, de renaturation ou de gestion périodique des milieux naturels ;
  • la valorisation des connaissances, les retours d’expérience ;
  • la communication, la sensibilisation ; 
  • la consolidation, la capitalisation, et l’analyse de données scientifiques.

Les milieux humides constituent également un enjeu majeur pour la conservation de la biodiversité. De nombreuses espèces végétales et animales sont en effet inféodées à la présence des zones humides pour tout ou partie de leur cycle biologique. Le Plan Loire IV soutient des actions en faveur de la biodiversité remarquable en lien avec les milieux aquatiques (exemples : plans nationaux d’action en faveur des espèces menacées (PNA), corridors écologiques…).

   Pour développer toutes ces actions de préservation ou de restauration des milieux humides, le Plan Loire accompagne l’animation d’un réseau d’acteurs pour permettre de maintenir ou de créer une dynamique de bassin. Les opérations engagées doivent assurer la cohérence des projets, faciliter les échanges d’expériences et de connaissances via différents outils (journées techniques, manifestations, formations, outils mutualisés de sensibilisation et de communication…)

La Fédération des Conservatoires d’Espaces Naturels (FCEN) anime ce réseau à l’échelle du bassin depuis le début du Plan Loire IV.

Partager cette page sur :