Les actions engagées en faveur des populations de poissons grands migrateurs

La diversité des habitats offerts par la Loire et ses affluents (estuaires, zones humides, annexes hydrauliques, cours d’eau…) est une aubaine pour les poissons migrateurs. La stratégie 2035 pour la Loire reconnait que l’artificialisation des milieux perturbe les habitats et les espèces qui y sont inféodées.

Un milieu fragile à restaurer

La stratégie 2035 pour la Loire recommande de restaurer les populations de poissons grands migrateurs amphihalins, leurs habitats et leurs migrations, car celles-ci restent menacées. La continuité longitudinale, nécessaire aux migrations, est loin d’être assurée sur tous les axes à migrateurs. Les continuités latérales, nécessaires à la reproduction, sont insuffisantes.

Les actions du Plan Loire en faveur des poissons migrateurs

Les espèces visées, dans le Plan Loire IV, sont le grand saumon de Loire, l’alose feinte, la grande alose, la lamproie et l’anguille.

Le Plan Loire IV définit les objectifs spécifiques suivants qui rejoignent les objectifs du Plan de gestion des poissons migrateurs « Loire, côtiers vendéens et Sèvre niortaise » :

  • retrouver un fonctionnement plus naturel des milieux aquatiques (aménagement des obstacles à la migration, restauration des habitats, soutien aux effectifs de saumon, etc.) ;
  • développer, valoriser et partager la connaissance sur le bassin.

Le Plan Loire IV constitue de ce fait un outil privilégié pour la mise en œuvre d’opérations coordonnées à l’échelle du bassin de la Loire.

Retrouver un fonctionnement plus naturel des milieux aquatiques

Pour maintenir et augmenter les populations de ces espèces, le Plan Loire IV soutient les programmes d’actions qui préservent, voire restaurent leurs habitats et favorisent leurs migrations en rendant transparents les obstacles à cette migration.

Pour cela, il est proposé :

  • d'aménager les ouvrages parmi les 13 obstacles identifiés par le Plagepomi (cf. tableau ci-dessous) ;
  • de restaurer les habitats prioritaires de reproduction du saumon identifiés par le Plagepomi sur l’Allier, sur la Sioule, l’Alagnon, l’Arroux, la Vienne et la Loire ;
  • de soutenir les effectifs en saumon afin d’éviter l’extinction des populations. Ces actions se font conformément aux orientations du Plagepomi et selon les résultats des actions menées sur le milieu naturel.

Développer, valoriser et partager la connaissance sur le bassin

En complément, de nombreux projets ont émergé, depuis le plan Loire III, en matière de recherche, d'acquisition de données, de mise en place de réseaux d'observation et de suivi. L’acquisition de connaissances représente un enjeu fort pour la préservation de ces espèces migratrices. Elle est, en effet, indispensable :

  • à l’évaluation de l’état de ces populations et des pressions qu’elles subissent,
  • à l’élaboration des règles de gestion,
  • au suivi et à l’évaluation des actions mises en œuvre en faveur de ces espèces.

Partager cette page sur :

Liens vers sites partenaires

Logrami : Loire Grands Migrateurs

Migrateurs Loire : Tableau de bord des poissons migrateurs du bassin de la Loire, des côtiers vendéens et de la Sèvre niortaise